Ecole Jules Ferry : où sont les promesses de Tony Di Martino ? Pétition, émission…

Les écarts  entre les engagements du candidat Tony Di Martino et les actes du maire, le même TDM, ne cessent d’étonner les parents de l’école Jules Ferry  ! Le ton  monte sur France Info et dans le Parisien jeudi 27 novembre… !

 Pour continuer la mobilisation signer ICI   la pétition
Dernière minute (jeudi matin 27 -11) : écoutez l’émission sur France Info et les interviews du maire, des parents d’élèves… ici
Et ici l’article dans le Parisien 

Le 2 mars 2014, en campagne électorale, Tony Di Martino, écrit aux parents d’élèves de l’école Jules Ferry, inquiets des mauvaises conditions d’accueil et de travail des enfants et du personnel. Il juge cette situation inacceptable et en réponse aux problèmes d’exiguïté des locaux prend l’engagement , s’il est élu maire,  d’établir avec sa future équipe un  » bilan de mise à disposition » des locaux attribués à la Cie Pietragalla,  afin qu’ils soient intégrés dans la  » réflexion globale concernant l’agrandissement de l’école ». Des propos clairs et engageants.
Qu’en est il à ce jour ?

A la lecture du tract distribué à la sortie de l’école et de la lettre envoyée à l’équipe municipale par les parents d’élèves, les actes semblent moins déterminés que les promesses…

Banderole accrochée par les parents d'élèves et vite décrochée par ...qui ?

Banderole accrochée par les parents d’élèves et vite décrochée par …qui ?

Lettre de campagne de Tony Di Martino_1

Lettre de campagne de Toni Di Martino_2

Tract « Pietragalla » des parents FCPE de l’école Jules Ferry

Nous , parents d’élèves du groupe scolaire Jules Ferry, faisons part de notre vive préoccupation quant à l’indétermination de l’équipe municipale face aux problèmes de vétusté et d’exiguïté des locaux de notre école… Lire la suite

IMG_1937

Courrier des parents d’élèves FCPE adressé à M. le Maire

Notre courrier en date du 23 septembre 2014 étant resté sans réponse nous sommes très étonnés de la promptitude de certains élus à écrire au sujet de l’école sur facebook ! Nous revenons donc vers vous  avec d’autant plus de détermination que les conseils d’école ont eu lieu au sein du groupe scolaire Jules Ferry et qu’ils nous ont une fois de plus confirmé le mal être… Lire la suite

 

 

 

« L’éducation, c’est prioritaire ! « : appel des syndicats

La CGT éduc’action, le SNUipp FSU, SUD éducation lancent un appel à un rassemblement devant les locaux de l’Inspection de l’Éducation nationale (IEN) le 5 décembre, rue Girardot.

Il s’agit d’être très nombreux, enseignants, parents, élus, citoyens…

Faites circuler !

 

Lire ici

tractagbajo

 

Appel de l’assemblée générale de grève du 20 novembre 

Le manque de remplaçants, les classes surchargées, la précarité, l’absence de formation, la surcharge de travail, les APC, les rythmes scolaires, la pression hiérarchique… Tout ça, y en a marre !

Ce n’est pas la création des 78 réseaux qui changera la donne ! Au contraire, cela nous laisse craindre qu’une fois encore Bagnolet se trouve exclus des dispositifs éducation prioritaire. 

Pourtant, sociologiquement, elle en remplit tous les critères (taux de csp défavorisés, par exemple).

C’est bien pour cela que nous revendiquons tous les moyens de l’éducation prioritaire pour notre ville (REP+), soit :

  •  un maitre supplémentaire par école
  •  Des classes spécifiques pour les 2 ans dans toutes les écoles qui le souhaitent.
  •  Du temps de concertation et de formation (9 jours)
  •  La prime éducation prioritaire doublée
  •  Un médecin scolaire à temps plein pour la ville
  •  Une infirmière scolaire par réseau
  •  Une assistante sociale dédiée au primaire par réseau.

 

Au-delà nous exigeons :

  • le respect des seuils issus de la lutte de 98
  • Des zil en nombre suffisant
  • La reconstitution des rased par groupe scolaire
  • Le renforcement de la médecine de prévention
  •  L’application des décharges de direction zep aux écoles de la ville
  • Le soutien de notre hiérarchie dans les situations difficiles $.

Pour toutes ces raisons, retrouvons nous nombreux-euses 

le vendredi 5 décembre à 16 h30 

Devant l’inspection de circonscription 

Rue Girardot à Bagnolet

 

Lettre ouverte de Sandrine Soppo et Laurent Jamet

Nous publions la lettre ouverte de Sandrine Soppo, conseillère municipale et communautaire de Bagnolet, Groupe Ecologie et citoyenneté,  et Laurent Jamet, conseiller municipal et communautaire, président du Groupe Front de Gauche Est-Ensemble, envoyée  lundi 23 novembre à tous les conseillers municipaux de la ville de Bagnolet…

LETTRE OUVERTE A NOS COLLEGUES CONSEILLERS MUNICIPAUX

 

Cher(e) Collègue,

Vous avez toutes et tous eu connaissance des propos scandaleux tenus par Monsieur Parat conseiller municipal délégué et représentant de notre ville a l’intercommunalité Est-Ensemble. Propos qu’il a ensuite réitérés dans le Parisien où il déclare avoir « eu le courage de dire tout haut ce que certains bagnoletais pensent tout bas ».

Il aura fallu plusieurs jours de protestation unanime et une forte mobilisation pour que M. Parat présente des excuses ni aux femmes qu’il a insultées, ni aux habitants de Bagnolet, mais à ses collègues de la municipalité.

Excuses dans lesquelles il se pare de vertus que son attitude dément. Traiter les femmes qui ont recours à l’IVG de meurtrières et de barbares constitue une volonté de criminaliser le droit à une maternité choisie. Qui peut croire qu’un défenseur d’Olympe De Gouges et de Simone de Beauvoir puisse se laisser aller à de telles déclarations. Il est grand temps de sortir de ces petites manœuvres indignes.

Depuis des décennies il s’est toujours trouvé, au-delà des différentes sensibilités, qui constituent notre assemblée une majorité pour s’opposer aux négations des valeurs de la République et soutenir les combats d’émancipation humaine.

C’est d’autant plus important que, comme le déclare Gérard Cosme président du Conseil communautaire Est-Ensemble, « c’est inadmissible, d’autant que chaque conseiller parle pour sa ville ».

Notre assemblée se doit de réagir avec la plus grande clarté ; on ne saurait affirmer son attachement aux droits des femmes sans condamner ceux qui le mettent en cause. Il en va de la crédibilité de notre conseil municipal.

Aussi nous proposons à chaque conseillère et conseiller municipal, de signer le texte ci-joint, demandant à Monsieur Le Maire de retirer à Monsieur Parat les délégations qui lui sont confiés et qui de fait lui permette de parler en son nom et celui de la municipalité.

Recevez, cher(e) Collègue, l’expression de nos salutations républicaines.

Sandrine SOPPO-PRISO
Conseillère municipale et communautaire de Bagnolet
Groupe Ecologie et citoyenneté                   

Laurent JAMET
Conseiller municipal et communautaire de Bagnolet                                     Président du Groupe Front de Gauche Est-Ensemble

Bagnolet le 24 novembre 2014

Lisez ici la pétition
pétition au Maire JP

 

PLU, fonderie Landowski : il y a urgence !

Youtube urbanisme 2
Marie-Lou Brossiern actuelle adjoint au maire de Bagnolet, avait sollicité en septembre 2013 Claire Laurence, architecte DPLG, pour commenter les projets de modification du PLU. À voir ou à revoir…

Fonderie Landowski  :
un patrimoine industriel
cédé aux promoteurs.

Avec le feu vert de l’actuelle municipalité à une opération immobilière à l’emplacement de la fonderie Landowski, réapparaissent les menaces sur l’environnement et le patrimoine de Bagnolet. Celles-là mêmes dénoncées il y a un an dans la vidéo ci-dessous par  Claire Laurence, architecte-urbaniste, et Marie-Laure Brossier, élue depuis conseillère dans l’actuelle majorité municipale.

Le permis de construire, accordé le 23 octobre 2014 par l’actuelle municipalité, sur le site de la fonderie Landowski à Bagnolet et dénoncé il y a un an par Claire Laurence, architecte DPLG, présidente de Bagnolet-Patrimoine, et Marie-Laure Brossier, depuis conseillère municipale, est peut être un signe… Le signe que le système, l’atmosphère, la politique de la ville en matière d’aménagement et d’architecture instaurés par Marc Everbecq, se prolongent. La municipalité actuelle prend-elle la mesure de l’urgence ?

Ce projet de logements nous ramène, en effet, à la révision du PLU (Plan local d’urbanisme), lancée par l’ancien maire il y a tout juste un an et rejetée en conseil municipal à l’issue de l’enquête publique (9 septembre – 9 octobre 2013). Chacune des cinq modifications, alors en discussion, illustraient la politique urbaine de l’époque : elle consistait à livrer la ville, son règlement d’urbanisme, ses espaces verts, son paysage, aux seules ambitions des promoteurs. Rarement une ville aura été aussi maltraitée, une municipalité, celle de Marc Everbecq, aussi dépourvue d’exigences architecturales et paysagère et des espaces publics aussi délaissés.

Or, la qualité du paysage de notre ville, dont le potentiel est immense, en dépend. Que peut faire un ville comme Bagnolet, dont le foncier est si attrayant pour des promoteurs non élus, et donc sans  responsabilités vis-à-vis du bien commun ? Plusieurs villes, comme Romainville, Saint Ouen, Vitry et Ivry etc., ont mis en place des « chartes promoteurs » sur un ensemble d’exigences en matière de maîtrise foncière, de qualité architecturale, tant constructive qu’esthétique. Leur but est de rééquilibrer le rapport de force entre collectivités et acteurs privés de l’aménagement.

Dans un monde de plus en plus « partenarial », l’action publique doit s’imposer. Comment se fait-il qu’à Bagnolet rien ne soit pris en main en ce sens, après les dérives du maire sortant en la matière ? Non vraiment, les dossiers ANRU et PRNQAD, que la municipalité met en place, ne constituent pas à eux seuls une politique urbaine à hauteur de ces enjeux. Ces conventions représentent une manne financière importante pour Bagnolet et répondent à la « politique de la ville » du gouvernement. Mais qu’en est-il de la politique urbaine de la municipalité …au delà de sa capacité à percevoir des subventions ?

Au contraire, ce projet sur le site de la Fonderie et plusieurs autres (101 rue Anatole France, …), mais aussi le très généreux PLU issu de la municipalité sortante et qui perdure, malgré le changement du conseil municipal, illustre au mieux un immobilisme très inquiétant.

Et qu’a-t-on appris lors du dernier conseil municipal ? Alors que la révision du PLU devait être initiée à la rentrée, puis en novembre, Marie Colou, adjointe au maire à l’urbanisme, n’en a fait l’annonce que …pour janvier ! Pourquoi un tel retard ? À qui profitent-ils ? Pourquoi n’y a t-il pas eu de concertation préalable depuis ces sept derniers mois, si telle est l’ambition affichée de la municipalité ? Difficile de suivre cette logique.

Youtube urbanisme
Une vidéo de septembre 2013 (à visionner – ci-dessous)
La vidéo ci-dessous fait partie d’une série de cinq clips diffusés en septembre 2013 sur le PLU (Plan local d’urbanisme) de Bagnolet, qui avait pour objectif de clarifier les raisons et les conséquences des modifications proposées lors de la concertation publique qui avait lieu …en septembre 2013. Parmi ces modifications, figure le site de la fonderie Landowski.

Modification du PLU et enquete public, septembre 2013

Visionner aussi
la vidéo Un PLU, c’est quoi ! Comprendre l’urbanisme
https://www.youtube.com/watch?v=AIXnUMCCrUU
un PLU c'est quoi

Propos sur l’IVG : démission de Jimmy Parat !

L’association Bagnolet Initiatives Citoyennes, ainsi que ses élus, condamnent solennellement et avec fermeté les propos indignes de Jimmy Parat à Est-Ensemble le 18 novembre, confirmés sur les réseaux sociaux depuis, et considèrent inacceptable qu’un conseiller municipal délégué de notre ville, vice-président d’agglomération remette en cause une avancée du droit des femmes !

Le BIC vous invite aussi à signer la pétition ci-dessous.

 


 Mise à jour vendredi 21 novembre 16 h

Nous mettons en ligne, en fin d’article, les communiqués diffusés ce jour de Jimmy Parat, de Dynamique Citoyenne et du maire de Bagnolet ainsi que de la conseillère municipale déléguée aux droits des Femmes.  Afin que chacun apprécie….

 

 

banniere_0 est ensemble

Au cours du dernier conseil d’agglomération qui s’est déroulé le 18 novembre 2014, le groupe Ecologie et Citoyenneté a présenté un vœu demandant le soutien de la Communauté d’agglomération à la reconstruction de la maternité des Lilas aux Lilas. Ce fut l’occasion de rappeler le rôle essentiel de ce  » véritable symbole d’une pratique digne et respectueuse de l’obstétrique, des choix des parents et des droits des femmes « , et son caractère indispensable à notre agglomération. « Intimement associée à l’accouchement sans douleurs, à une véritable place donnée aux pères dans le processus de la naissance de l’enfant mais aussi à la pilule et à l’Interruption volontaire de grossesse (IVG), cette maternité est une « petite institution mais un grand lieu de liberté », rappelle le vœu.

A cette occasion, des faits d’une extrême gravité se sont produits : Jimmy Parat, conseiller municipal de Bagnolet et vice-président de l’agglomération, a proféré des propos indignes d’un élu républicain, qualifiant l’IVG  d' »acte barbare » et l’assimilant  à un « meurtre », ajoutant que pour lui, le rôle d’une maternité ne doit pas être un « accompagnement vers la mort ».

Ces propos que l’on retrouve habituellement du côté de l’extrême droite religieuse, ont choqué l’ensemble des élus communautaires d’Est-Ensemble et provoqué l’indignation généralisée.

Sous prétexte de liberté d’expression, Jimmy Parat  a trahi le mandat que lui ont confié les électeurs de Bagnolet, qui n’ont pas envoyé l’extrême-droite siéger au conseil municipal et au conseil d’agglomération !

Parat fb

Ces propos, confirmés depuis sur les réseaux sociaux, manifestent un total mépris du droit des femmes à disposer de leur corps, de l’égalité hommes-femmes et surtout des combats qui ont été menés pour ces libertés.

L’association Bagnolet Initiatives Citoyennes ainsi que ses élus condamnent solennellement et avec fermeté ces propos et considèrent inacceptable qu’un conseiller municipal de notre ville, vice-président d’agglomération, remette en cause une avancée du droit des femmes !

Nous demandons la démission de cet élu qui a perdu le sens des valeurs républicaines.

Nous demandons à Tony Di Martino, maire de Bagnolet, de condamner expressément ces propos prononcés dans l’enceinte d’Est Ensemble et de lui retirer ses délégations.

Nous demandons à Gérard Cosme, président de l’agglomération Est Ensemble, qui a  fermement condamné les propos de Jimmy Parat au cours de la séance, de lui retirer sans attendre ses délégations.

Nous demandons au groupe « Dynamique Citoyenne », dont fait partie Jimmy Parat, de clarifier sa position et de s’associer à la condamnation unanime exprimée à au conseil d’agglomération.

Enfin nous demandons à Jimmy Parat de présenter des excuses à l’ensemble des habitants de Bagnolet.

Pétition à signer

Mise en ligne par  « femmes en lutte »,  A Bagnolet, défendre l’IVG Défendre le droit des femmes à disposer de leur corps

Signer Ici

 

Déclaration jimmy Parat

Communiqué de Dynamique Citoyenne DC Communiqué maternité des lilas 21 11 2014

Communiqué du maire de Bagnolet et de la conseillère municipale déléguée aux Droits des Femmes CP M Jouyaux TDM

Pétition contre l’expulsion aux Coutures de familles bulgares

Plusieurs familles de Bagnolet d’origine bulgares risquent une expulsion imminente de leur logement du quartier des Coutures, qu’ils occupent depuis plusieurs années, les enfants sont scolarisés dans le groupe scolaire Jules Ferry.
Voici la pétition émise par le comité de soutien adressée à la mairie et à la préfecture, vous pouvez la signer ici :

Le 101, taille XXL

101 anatole france

Le 6 novembre dernier, la municipalité avec le bailleur social LOGIREP a présenté son « nouveau » projet pour le 101 rue Anatole France
La précédente municipalité projetait déjà de densifier ce site.
Un projet qui soulève de nombreuses questions que nous souhaitons partager avec les habitants du quartier du Plateau et de tout Bagnolet.

Ce qui change

Une rénovation des appartements (électricité, sanitaires) ainsi que la peinture des parties communes est prévue. C’est un point important et positif pour une cité laissée dans un état de quasi abandon depuis des années. La question des augmentations de loyers, habituelles dans ce genre d’opérations, n’a pas été évoquée : seront-elles supportables pour les habitants actuels ou conduiront-elles à un changement de population ?

101 anatole france4

Un local de 260 m² pour l’antenne Anatole France du centre de quartier, là aussi, c’est un point positif par rapport aux locaux petits et indignes (un ancien appartement) dans lesquels est installée l’antenne. Cela pose quand même la question du personnel, la tendance étant plutôt à la réduction d’effectifs à la mairie de Bagnolet.

Ce qui ne change pas :
la taille du projet

Il y a aujourd’hui 100 logements sociaux au 101 rue Anatole France. Le projet va doubler la mise en rajoutant 50 logements sociaux et 50 autres en accession à la propriété. C’est une densification importante à l’échelle de cette cité et du quartier. Pour situer, il y a sur le trottoir en face, le 82 rue Anatole France, une autre cité ancienne et dégradée. Et juste derrière le 101, à Romainville, une ancienne cité de la ville de Paris… Densifier une zone urbaine déjà bien dense va-t-il dans le sens de l’amélioration de la qualité de vie des habitants ? Dans le quartier, il y a déjà beaucoup de logements et quasiment pas d’espace public. Cette tendance « cité dortoir » va encore être renforcée.

101 anatole france 3

Cette densification aurait aussi de lourdes conséquences pour la circulation et le stationnement, ainsi que pour l’école Jaurès. La rue Anatole France est à sens unique et son accès se fait par d’autres petites rues situées sur le territoire de Romainville. Le stationnement va devenir payant pour les habitants du 101 (locataires anciens et nouveaux et copropriétaires) ; il y a fort à parier qu’une partie du stationnement va se reporter dans la rue Anatole France et dans les rues voisines déjà bien encombrées. Enfin l’école Jaurès est déjà saturée : en maternelle, une classe est installée dans un algéco dans la cour depuis …2006 ! Et d’autres constructions nouvelles vont être livrées bientôt.

Quelle vision globale de l’aménagement du quartier –en lien avec la révision du PLU promise-, quelle répartition des enfants dans les écoles de Bagnolet –l’étude est promise aussi- ? Il est à craindre qu’une fois encore, on mette la charrue avant les bœufs, pour réaliser coûte que coûte un projet.

101 anatole france 2

Ce qui ne change pas : la méthode

La réunion de concertation a lieu le 6 novembre, le permis de construire serait déposé fin novembre et les travaux devraient démarrer en janvier. Si la municipalité veut bien ouvrir le débat sur le ravalement des façades (et sans doute la couleur des peintures), l’essentiel du projet (et en particulier sa taille) est bouclé. La réunion de présentation du projet avait lieu loin du 101 et l’assistance était très majoritairement composée d’élus, de membres du personnel de LOGIREP et de la commune.
La prochaine fois, ce sera au 101, a promis le maire…

 

Pour en savoir plus, aller sur le blog quartier du plateau http://quartier-plateau-bagnolet.com/

Apéro conf / 9 décembre

conf 9-12e
 La Confédération paysanne ouvre ses portes à Bagnolet le mardi 9 décembre et vous invite au premier « Apéros de la Conf’ ».
Au programme :
– marché de producteurs (foie gras ; confits ; vin ; jus ; figues farcies au foie gras; etc.)
Tout ça en général en bio, bon et en agriculture paysanne et avec les paysans pour échanger  !
– apéros : 2 euros (tartines/vin/jus)
– conférence gesticulée de Lionel Barbot : « Paysans, agriculteurs ou exploités agricoles »
A partir du 20/11 on pourra pré-commander des produits
(pour que les paysans qui vont monter puissent ajuster les quantités).

Coupure d’eau : Véolia encore condamnée

Coordination Eau – Île de-France

Et de deux!

Nouvelle victoire contre les coupures d’eau et Véolia .

À noter que le jugement Ordonnance référé TI Bourges 121114  reconnait la capacité de la Coordination Eau Île-de-France à agir en justice partout en France!

Il fait aussi explicitement référence à la loi Brottes. Bref notre position sort renforcée!

C’est le moment d’agir, tous ensemble nous pouvons faire plier les multinationales et faire disparaître cette pratique terroriste des coupures d’eau.

Jean Claude Oliva

lire le communiqué de presse

Loi n°2013-312 du 15 avril 2013 dit Loi Brottes

Lettre des parents FCPE Jean Jaurès à la ministre

FCPE Bagnolet : 

Voici le texte de la lettre envoyée à Madame la ministre de l’Education nationale par les parents FCPE de l’école Jean Jaurès.
Ils  rappellent ainsi la promesse faite par le ministre précédent de classer cette école en REP+ (Reseau d’Education Prioritaire).

Pour appuyer leur demande, légitime, ils présentent un résumé historique et un état des lieux actuel du quartier du Plateau.

lettre ministre 

 

Expulsion du bidonville des Coquetiers : un désastre

Voici pour information le lien vers la tribune publiée le 7 novembre par Mediapart sur l’évacuation du bidonville des Coquetiers à Bobigny. Cette évacuation, qui s’accompagnait pour la première fois en SSD de propositions de relogement en province pour quelques familles ayant des enfants scolarisés, a abouti une fois de plus à un désastre qu’expliquent largement la précipitation et l’absence totale de concertation avec les familles concernées.