Archives pour la catégorie BICDates

Appel des BARAS / samedi 31 janvier 11 h devant la mairie

Le collectif des Baras appelle à un rassemblement

samedi 31 janvier à 11 h
devant la mairie,

puis à un déjeuner de solidarité
dans leur squat au 72, rue René Alazard

 

Baras

appel Baras

 

PS : à lire ci-dessous, un excellent billet d’un voisin Bagnelotais des Baras sur Mediapart, Jean-Jacques Birgé qui fait le point de leur situation. Jean-jacques habite rue René Alazard – il était présent hier au déjeuner de solidarité.

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-jacques-birge/300115/les-baras-menaces-dexpulsion-bagnolet

 

Les Baras menacés d’expulsion à Bagnolet

30 janvier 2015 | Par Jean-Jacques Birgé – Mediapart.fr

Depuis cet été le collectif des Baras squatte l’antenne Pôle-Emploi désaffectée de Bagnolet. Les sans-emploi ont laissé la place aux sans-logis !

Ce sont des Maliens, des Burkinabés, des Ivoiriens, des Togolais, des Camerounais qui travaillaient en Lybie jusqu’à ce que la guerre les chasse. Ils refusent le terme de sans-papiers dont la France les affuble, car ils ont ceux de leurs pays et des titres de séjour européens sans valeur ici, contrairement aux Français en Afrique dont les papiers sont reconnus. Alors qu’ils pensaient rejoindre la patrie des Droits de l’Homme ils ne se sentent pas considérés comme êtres humains. Pour eux la France doit assumer les conséquences de la colonisation et de la guerre en Lybie dont elle est directement responsable.

Depuis décembre 2012 on les trimbale, de squat en squat, d’expulsion en expulsion, de promesse de Gascon en procès. Ils ont commencé par habiter dans un immeuble montreuillois appartenant au Conseil Général. Chassés, ils restent six mois devant le Foyer des Baras, mais ils sont évacués à nouveau par les forces de « tranquillité publique ». Réfugiés sur le terrain vague des Guilands, ils le quittent la nuit-même et investissent un pavillon vide appartenant à l’Archevêché. Certains sont toujours là-bas. Le Tribunal les juge trop nombreux, les obligeant à investir la cave. Ils se retrouvent alors dans un immeuble d’une société américaine, Emerson Network Power, mais après onze mois, leur expulsion est à nouveau programmée. Des élus de Montreuil et Bagnolet participent à une manifestation de soutien, mais tous prétendent n’avoir aucun pouvoir pour les régulariser et les loger. Un incendie les pousse dehors. Ils campent devant la Mairie de Bagnolet, d’où, encore une fois chassés, les voilà sous l’échangeur autoroutier ! Le 10 août 2014 ils ouvrent alors l’immeuble vide du 72 rue René Alazard à Bagnolet, anciennement loué par Pôle-Emploi à la multinationale Natixis. Aujourd’hui, à l’approche de la fin de l’hiver, la banque internationale de financement, de gestion et de services financiers du Groupe BPCE, deuxième acteur bancaire en France, lance une procédure d’expulsion, les renvoyant au tribunal de Pantin où leur procès s’ouvre mardi 3 février à 11h30. Ils espèrent mobiliser des soutiens à cette occasion.

Grâce à leur lutte certaines familles ont été relogées, mais les 200 qui restent sont des hommes seuls, travailleurs, étudiants, pères de famille. Baras signifie « travailleur » en bambara. Nombreux attendent en vain leur régularisation, des employeurs pouvant attester d’une promesse d’embauche. Ils ne souhaitent qu’une chose, être régularisés pour avoir un emploi légal qui leur permettra de payer un loyer. En attendant, sans statut, ils sont exploités dans les secteurs du nettoyage, du bâtiment, du gardiennage, de la restauration… Les critères restrictifs imposés par la loi ou par la circulaire Valls de novembre 2012 les poussent à vivre dans cette irrégularité. Ils demandent que le préfet les reçoive pour envisager une solution digne. Mais leur combat est aussi politique : ils réclament l’arrêt des contrôles au faciès subis quotidiennement dans les transports, aux abords des squats et foyers ou des endroits où ils cherchent du travail, ils demandent la libération de tous leurs camarades arrêtés et la fermeture des centres de rétention. Les mairies et l’État disposent de bâtiments vides sans réel projet qui permettraient de reloger les Baras restés à Montreuil, ceux de Bagnolet ou des foyers Adoma, mais personne ne bouge, faisant la sourde oreille, ajournant les rendez-vous, méthode classique de fin de non-recevoir.

N.B. : les Baras organisent un rassemblement samedi à 11h devant la Mairie de Bagnolet, suivi, juste après, d’un déjeuner de soutien au squat, 72 rue René Alazard, qui leur permettra de payer leur avocate. C’est à l’heure des repas que l’on peut juger de la solidarité qui s’exerce entre eux, car tous n’ont pas toujours du travail, même au noir.

P.S. : cent mètres plus haut, dans la même rue, mais aux Lilas, 42 rue des Bruyères, les salariés de la blanchisserie RLD manifestent également à 11h pour le retrait du projet de plan social consistant en 72 licenciements avec fermeture du site des Lilas.

UP = QUI A PEUR DES COLLÈGES DE BAGNOLET ? Jeudi 15 janvier / 19h-21h

Affiche janvier 2015[1

QUI A PEUR DES COLLÈGES DE BAGNOLET ?

Le souci de la réussite scolaire de leurs enfants conduit souvent les parents à se détourner des collèges et lycées de leur quartier, par méfiance et méconnaissance.

Nous aborderons la question avec

Gaëlle Guernalec-Levy,
auteur d’une enquête sur la réalité d’un lycée parisien à « mauvaise réputation »,

et Laurent Kaufmann, principal adjoint du Collège Travail de Bagnolet.

Entrée libre

TOUS À LA MANIF LE 10 JANVIER 2015 à 10h30

Collectif « Retrouvons Notre Dignité »

TOUS À LA MANIF LE

 10 JANVIER 2015 à 10h30

 

De la Capsulerie à la Mairie

 

À l’appel du collectif « Retrouvons notre Dignité », rassemblement avec les élus, à 10h15 devant « le café des familles » pour réclamer à l’État, au Préfet, à la Région et à la Municipalité des moyens supplémentaires pour mettre fin aux trafics dans notre quartier.

 

NON À L’ABANDON DE NOTRE QUARTIER PAR LES POUVOIRS PUBLICS

TOUS DANS LA RUE LE 10 JANVIER 2015 POUR CRIER

 

Pour que « La Caps » redevienne un quartier comme les autres et pour que nos enfants aient un avenir autre, que celui qui leur est dévolu.

LE BIC et les élections départementales

Bagnolet Initiatives Citoyennes » présentera  une candidature écologiste et citoyenne aux élections départementales du 22 et 29 mars 2015.

En 2014, le score de la liste citoyenne conduite par Mireille Ferri a constitué la bonne surprise des élections municipales à Bagnolet. Elle a exprimé la montée des exigences citoyennes dans une ville minée par la corruption et mise sous pression par la spéculation immobilière. Elle a dit haut et fort, tout à la fois la volonté de réparer Bagnolet, l’envie de faire de la politique autrement et l’urgence d’un cadre de vie de qualité pour tous, au moment où les inégalités sociales et écologiques se creusent d’une façon vertigineuse. Elle a redonné confiance aux citoyens en leur propre force. Après les élections, cette action s’est poursuivie par la création de l’association « Bagnolet Initiatives Citoyennes » et par la présence de quatre élus au Conseil municipal.

En 2015, tous ces combats, tous ces espoirs sont plus que jamais à l’ordre du jour. La ville a changé de maire mais la pression immobilière, les clivages sociaux et culturels,…, s’accentuent ! La crise politique nationale s’alimente des renoncements successifs à toute approche sociale et environnementale. L’alternative se trouve du côté des citoyens. Avec les prochaines élections départementales, nous aurons une nouvelle occasion de réagir et de contribuer à la construction de cette perspective nouvelle. « Bagnolet Initiatives Citoyennes » présentera donc une candidature écologiste et citoyenne à ce scrutin. Elle cherchera la convergence avec d’autres forces citoyennes au niveau de la circonscription.

Notre circonscription qui comprend Bagnolet, Les Lilas et Romainville, n’est pas menacée par la droite et l’extrême-droite. Nous pouvons donc, sans risque, exprimer notre volonté de préparer la société de l’après carbone, en cette année 2015 où se va se tenir la 21ème conférence mondiale sur le climat (Paris Climat 2015) dans notre département. La Seine-Saint-Denis doit se réveiller et faire face au défi climatique, ce qui exige de changer de trajectoire en matière de transports, d’aménagement de la ville, d’habitat, etc. Cela vise aussi à donner une impulsion en faveur de l’emploi, des économies créatives, sociales et solidaires, plutôt que de tout miser sur le traitement social du chômage. Nous pouvons, sans risque, exprimer notre volonté de l’égalité des citoyens, à l’école comme dans la cité. Une candidature écologiste et citoyenne constituera un jalon vers le profond renouvellement de la politique dont la Seine Saint-Denis a tant besoin. Donnons enfin la priorité aux quartiers, aux habitants, plutôt qu’aux calculs politiciens et à la collusion avec les affairistes.

Noël à Bagnolet

NOËL À BAGNOLET

Les Festivités de Noël à Bagnolet, avec la Ville de Bagnolet, l’Association des Commerçants de Bagnolet et La Fabrique made in Bagnolet …

Du 2 décembre 2014 au 5 janvier 2015, trente  commerçants adhérents à l’ACB vont accueillir dans leurs boutiques des créations d’artistes et artisans d’art, adhérents de la Fabrique « Made in Bagnolet ».  (voir la Liste des Participants)
Animations et spectacles les samedi 6, 13 et 20 décembre 2014.
Prendre connaissance de tout le programme

Pour ceux qui ne la connaisse pas La Fabrique Made in Bagnolet est un collectif de créateurs et d’artisans  initié par Caroline Wei, céramiste.
Découvrir La Fabrique

Appel de Femmes Solidaires (J. Parat – suite)

Femmes solidaires logo

Rendez vous
mercredi 17 décembre 2014  à 19 h,  place Salvador Allende à Bagnolet,
avant et pendant le Conseil municipal

Un appel à l’initiative de Femmes Solidaires

Femmes solidaires visuel

Gérard Cosmes, président de la Communauté d’Agglo Est Ensemble et maire (PS) du Pré-Saint-Gervais, a pris ses responsabilités en retirant sa délégation de vice-président à  J. Parat.  Le 3 décembre, celui-ci présentait sa démission d’Est Ensemble.

Nous demandons à Tony Di Martino,  maire (PS) de Bagnolet, d’en faire autant en  retirant  toutes les délégations municipales qu’il a accordées à J. Parat.
En prenant ainsi ses responsabilités d’élu, il  réaffirmerait  en tant que maire son attachement à la loi sur l’IVG, votée il y a 40 ans, et son soutien au projet de reconstruction de la maternité des Lilas.

Signataire de l’appel
Femmes Solidaires Bagnolet
Collectif Femmes en lutte Bagnolet
Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception (CADAC)
Maison des Femmes de Paris
Réseau féministe Ruptures
L’égalité c’est pas sorcier
PG Bagnolet
PCF Bagnolet
EELV Bagnolet
Bagnolet Initiatives Citoyennes

Ligue des Droits de l’Homme (Section Les Lilas – Bagnolet)

lire le Tract appel rassemblement

Projection au Cin’Hoche du documentaire « La tentation du schiste » – 8 décembre – 20 h 30

Lundi 8 décembre 2014

20h30 Cin’hoche

« la Tentation du Schiste »

Tentation du schiste[5]

La projection sera suivie d’un débat animé par Pierre STOEBER, un des co-réalisateurs.

Documentaire de 52’’. Année 2014. Auteurs-réalisateurs Hervé Nisic et Pierre Stoeber. Production: Crescendo Films, avec la participation de France Télévisions.

Alors qu’aux Etats-Unis l’exploitation du gaz de schiste a créé un renouveau économique, ce sujet fait polémique dans l’Hexagone. Ce documentaire propose d’évaluer l’alternative énergétique que représentent les hydrocarbures de roche-mère.

Face à la réduction de la production pétrolière conventionnelle et à la hausse du prix des hydrocarbures, les gaz et huiles de schiste – difficiles à extraire, car localisés à plusieurs kilomètres de profondeur – semblent aujourd’hui une solution tentante. Ces hydrocarbures de roches-mères sont d’ailleurs déjà exploités à grande échelle aux Etats-Unis, qui ont ainsi atteint l’autosuffisance en seulement une quinzaine d’années. Une révolution.

Pourtant, en Europe, le sujet fait débat. Y a-t-il vraiment sous nos pieds un tas d’or énergétique, comme l’affirme l’Agence américaine d’information sur l’énergie avec des chiffres faramineux? Quels sont les enjeux économiques et les impacts écologiques liés à cette nouvelle énergie fossile ? Existe-t-il une alternative à la décriée fracturation hydraulique, seule technologie éprouvée pour extraire ces hydrocarbures non conventionnels ?

Enquêtant aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Pologne et en France, Hervé Nisic et Pierre Stoeber interrogent, du point de vue écologique, climatique, énergétique et économique, dix années d’exploitation, à l’heure où le réchauffement climatique pourrait remettre en question nos modes de vie basés sur la croissance.

 

Amandine Deroubaix

Apéro conf / 9 décembre

conf 9-12e
 La Confédération paysanne ouvre ses portes à Bagnolet le mardi 9 décembre et vous invite au premier « Apéros de la Conf’ ».
Au programme :
– marché de producteurs (foie gras ; confits ; vin ; jus ; figues farcies au foie gras; etc.)
Tout ça en général en bio, bon et en agriculture paysanne et avec les paysans pour échanger  !
– apéros : 2 euros (tartines/vin/jus)
– conférence gesticulée de Lionel Barbot : « Paysans, agriculteurs ou exploités agricoles »
A partir du 20/11 on pourra pré-commander des produits
(pour que les paysans qui vont monter puissent ajuster les quantités).

Conseils municipaux : les dates

Notez dés à présent dans vos agendas les prochains conseils municipaux, et ce jusqu’en… juin 2015.

Une évolution positive à noter part rapport à l’ancienne mandature qui avait pris pour habitude d’annoncer les conseils à J-3 !

jeudi 13/11/2014
mercredi 17/12/2014
jeudi 22/01/2015 (Débat d’Orientation Budgétaire)
mercredi 11/02/2015 (vote Budget Primitif)
jeudi 26/03/2015 (vote taux base d’imposition)
mercredi 27/05/2015
jeudi 25/06/2015 (vote Compte administratif/ Compte de gestion)

Cafés Métèques

cafés métèques
Salut à tous les Métèques

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’organisation du premier café métèque le Samedi 8 novembre 15h00, à Larocafé 62 avenue de Verdun 93230 Romainville
Nous avons  imaginé les cafés métèques sous formes d’ateliers afin de questionner le sens de notre action, d’élaborer, de nous approprier, une parole, des énoncés, qui seront montrés, portés par la grande Parade Métèque.
Le premier café métèque veut s’emparer du corps comme porteur d’écriture , support de paroles . Il s’agira  d’un corps parade, un corps tatouage pour de rire, un corps qui joue, qui s’invente et se transforme à partir du long slogan de la Grande Parade Métèque  «  pas besoin d’être français pour se sentir français pas besoin d’être étranger pour se sentir étranger ».
Ce sera l’occasion ,aussi, de nous rencontrer, d’adhérer et d’embrayer pour la prochaine édition de la parade qui aura lieu le 30 mai 2015.
Au plaisir de nous retrouver Le samedi 8 Nov…
Salut et fraternité
Contact