Feuilles à Est – Ensemble

Déchets verts :
Est Ensemble abandonne !

En n’assurant plus la livraison à domicile des sacs de déchets verts, Est-Ensemble abandonne le principe de collecte des feuilles et des déchets verts pour 400 000 habitants. Pendant ce temps, on fera bientôt de beaux discours à la 21è conférence Climat des Nations Unies…
À l’heure de la transition énergétique, Est-Ensemble lui tourne le dos ?

(Ce courrier a été envoyé au président d’Est-Ensemble en novembre 2014 : il n’a jamais reçu de réponse ! Pas même une feuille… Il a été renvoyé début avril 2015 pour la nouvelle saison de feuilles… )

Feuilles communiqué

 

Les feuilles d’automne (NDLR : cette lettre a été rédigée et adressée en novembre ! )  sont en train de tomber dans les jardins. Comme les années passées, les habitants d’Est-Ensemble sont prêts à les ramasser en vue de la collecte des déchets verts du lundi matin, que les communes avaient mise en place et qui est désormais assurée par Est-Ensemble. Mais non :  Est Ensemble a décidé de revenir sur le service de livraison des sacs que les communes ont toujours assuré. Autrement dit, le citoyen qu’on a tenté de mobiliser, de convaincre, celui qui a peut-être pris la bonne habitude de mettre ses sacs de feuilles chaque lundi devant chez lui, n’a plus de sacs…

Il appelle donc le service des déchets d’Est Ensemble, qui lui propose de se rendre, uniquement le matin du 2è samedi du mois, dans une des deux déchetteries du territoire. Il faut qu’il soit motivé, le citoyen, pour aller jusqu’au bout du territoire, pour récupérer des sacs de papier qu’il recevait, jusqu’à présent, à domicile !

Pourtant, le dispositif existait, il était gratuit ! En appelant, le citoyen prenait l’initiative et les sacs lui étaient livrés. Non seulement Est-Ensemble fait disparaître un service, mais il ne met même pas en place de dépôts de substitution dans ses 9 communes.

Autrement dit, sans le dire, Est Ensemble abandonne tout simplement la collecte des déchets verts !

À quoi bon les beaux discours sur le climat, les PCET (Plans Climat Energie Territorial), si Est Ensemble dissuade le citoyen d’un réflexe écologique efficace et économe, pourtant difficilement acquis. 400 000 habitants seront légitimement tentés de jeter leur déchets verts et tontes de pelouse dans le bac bleu ! Quel gâchis, quel surcoût…

Toutes les collectivités de France tentent par mille trouvailles de convaincre de ce geste écologique. Est Ensemble lui tourne le dos ! Mais n’est-il pas question de transition énergétique ces jours-ci. Ici, à Bagnolet, les feuilles et les bras en tombent encore !