Communiqué des Groupes Front de Gauche et Bagnolet Initiatives citoyennes (BIC) Europe Écologie les Verts

Au Conseil Municipal de Bagnolet,
le jeudi 17 décembre,
nos deux groupes ont déposé
26 amendements
lors du débat portant sur la modification
du Plan Local Urbanisme.

C’est un travail considérable ! Ces amendement  ont été écrits avec plusieurs associations de notre ville et des membres de Conseil de Quartier.

La mobilisation des associations et des citoyens avait déjà apporté quelques améliorations au texte initial. Au conseil municipal, notre travail constructif s’est traduit par l’adoption de plusieurs amendements portant sur l’abaissement des hauteurs sur l’école Jean Jaurès, la protection du square du 8 mai 1945 et du tissu pavillonnaire de notre ville, au Plateau en particulier, et la création d’un emplacement réservé pour espace vert rue des Fossillons.

cropped-10154985_277320955768328_767754016_n1.jpg

Cependant la majeure partie de nos amendements ont été rejetés. Ils portaient sur la réglementation des hauteurs, la protection et le développement de l’activité économique, le développement d’espaces verts et de liaisons douces, la réglementation du parking pour les autocars en lien avec les activités hôtelières, le raccordement au chauffage urbain, la limitation des hauteurs sur le stade de la Briqueterie, des Rigondes et sur le gymnase Jean Reneault, la création d’emplacements réservés pour des écoles notamment en Centre Ville et aux Coutures.

Ensemble, nous regrettons la volte-face de la majorité qui, contrairement à ses engagements de campagne, n’a procédé qu’à un toilettage de notre Plan Local d’Urbanisme plutôt qu’à une révision. Le débat sur l’avenir de notre ville promise à une sur-densification -20% de population supplémentaire dans les prochaines année s- n’a pas eu lieu.

Le vote du PLU, hier soir, n’est pas la fin d’une histoire.

Dans le même esprit constructif, forts de ces premiers acquis avec les associations de notre ville, sur les enjeux d’urbanisme comme sur bien d’autres, nous allons continuer à faire entendre la voix des habitants et à construire l’intérêt général.