intervention de JC Oliva sur la modification du PLU

Intervention préliminaire
de Jean-Claude Oliva sur la modification du PLU au conseil municipal du 17 décembre 2015

————————————

IMG_1912_328

Quelques mots sur nos motivations.

Je voudrais tout d’abord constater que la modification du PLU a connu de premières évolutions positives par rapport au texte initial : diminution de hauteur au 82 rue Anatole France, extension de la zone UP rue Anatole France, protection des jardins partagés, réserve pour une école au centre ville passant de 6 à 8 classes (même si c’est encore insuffisant par rapport aux besoins et même si le lieu est inapproprié), création d’un sous secteur centre de santé.

A mon sens, cela montre que même dans un contexte très contraint, par le choix de la procédure de modification plutôt que de révision du PLU, avec un service minimum pour le débat public et le refus de mettre en discussion la vision globale de la ville (le PLU modifié ouvre la voie à une augmentation de 20% de la population de Bagnolet, dans le cadre de la « ré-urbanisation » de la région parisienne, à l’ordre du jour avec le grand Paris), même donc dans ces conditions, il émane de idées et des propositions intéressantes de la part de la population et des associations.

Cela donne un petit aperçu de ce qui pourrait se passer si on ouvrait le débat en grand, si on associait vraiment la population à la réflexion et aux décisions sur l’avenir de Bagnolet.

J’ai la conviction que c’est encore possible, que la porte est encore ouverte. Nous avons été élus les uns et les autres sur l’idée d’une ville populaire, humaine, conviviale et sur l’idée que cela devait se faire avec les habitants. Et que donc il fallait une rupture avec le passé. Cette rupture est encore possible.

La preuve, c’est les 26 amendements que nous vous proposons ce soir, qui émanent pour l’essentiel d’associations (Bagnolet Écologie, Bagnolet Envie, Bagnolet Patrimoine, Citoyenneté en actes…), du conseil de quartier du Plateau, de personnalités diverses. Cela montre une fois de plus le répondant qui existe dans cette ville dès lors qu’il s’agit de construire l’avenir ensemble, dans l’intérêt général.

J’aimerais que la majorité municipale ne se prive pas de cet apport, de toute cette richesse, qu’elle  ne l’écarte pas d’un revers de main. Qu’au contraire, elle s’en saisisse, qu’elle la fasse sienne. Je lui demande d’essayer d’oublier qui va défendre ces amendements pour se concentrer sur leur sens et sur leur portée. Le fait que nous les déposions et les défendions ensemble, BIC-EELV et Front de Gauche, montre bien qu’il ne s’agit pas d’une bataille partisane mas de l’amorce d’un rassemblement pour Bagnolet dans lequel les élus de la majorité ont leur place.

En effet, nous ne voulons pas d’une bataille d’amendements contre un projet proposé par la majorité. Notre démarche est constructive. Au travers de ces amendements, c’est toute une vision de Bagnolet qui se dessine et que nous voulons promouvoir :

–  une ville humaine, populaire, socialement mixte, où il fait bon vivre, où il y a des immeubles et des pavillons, une activité économique diversifiée, où on peut circuler aussi à vélo, à pied ou avec une poussette, où il y a les équipements publics nécessaires à tous : écoles, centre de santé, installations sportives, etc.

–  une ville plus verte, moins minérale, pour répondre aux défis du dérèglement climatique : nous avons besoin d’espaces verts, d’arbres, pour que l’eau s’évapore et rafraîchisse l’atmosphère, ou s’infiltre dans le sol, ce qui permet d’éviter le crues. Aujourd’hui entre le centre de Tokyo et la campagne avoisinante, ,il y a un écart de température de 10°c! Bien loin des 2°c dont il a été question à la COP21. Si on ne veut pas connaître la même chose dans quelques années, c’est maintenant qu’il faut prendre les bonnes décisions d’aménagement.

Ce soir, nous pouvons décider ensemble d’engager Bagnolet sur la voie d’une ville populaire et durable pour laquelle nous ont élus nos concitoyens. C’est encore possible. Le gâchis n’est pas obligatoire. Je fais appel à votre bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *