Archives du mot-clé capsulerie

Rendez-vous du collectif « retrouvons notre dignité »

Le collectif « retrouvons notre dignité » organise une occupation symbolique et limitée dans le temps, du carrefour » Gallieni-Sesto Fiorentino. Le rendez-vous du samedi 13 juin est fixé sur place à 11 heures. Ce rassemblement sera l’occasion d’échanger sur les dernières évolutions.

(communiqué de l’association)

Des avancées…

Le terrain de basket n’est plus

Malgré la destruction du « terrain de basket » les narcotrafiquants restent très actifs sur le terrain : ils utilisent désormais les grilles du parc comme guichet et essaient de s’installer dans les tours voisines.

Ne nous laissons pas faire

– empêchons-les de s’implanter dans nos immeubles ;

– réclamons au Conseil général de faire cesser le trafic dans le parc départemental.

Mise en place du CLSPD*
*conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance

Une première réunion de cette instance a eu lieu le 29 mai 2015, en présence du Procureur, du Sous-Préfet, du Commissaire de Police etc. Les problèmes de la délinquanceà Bagnolet ont été abordés et tout particulièrement ceux liés aux trafics de drogue à la Capsulerie.

Demeurons mobilisés et vigilants

Exigeons de Monsieur Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, qu’il fasse intervenir les forces de Police, comme il l’a fait à St Ouen, sous la pression d’un quartier mobilisé autour d’un collectif fort.

Le Collectif « Retrouvons Notre Dignité » appelle à un rassemblement samedi 13 juin 2015 à 11 heures Carrefour « Sesto-Fiorentino Gallieni »

Le jour de la fête de la ville de Bagnolet.

SOYONS NOMBREUX

Pour obtenir le classement de la Capsulerie en ZSP* et la mise en place du commissariat de plein exercice sur le site de la SERAP.

*Zone de Sécurité Prioritaire

retrouvonsnotredignite@gmail.com

Blog : retrouvonsnotredignite.wordpress.com

Retrouvons notre dignité

retrouvons dignité 2

Compte-rendu de la réunion du 15 avril 2015

 

En présence de la presse, plus de 70 membres et sympathisants du collectif « Retrouvons Notre Dignité », se sont pressés dans la salle de réunion du « café des familles », trop petite pour l’occasion, preuve de leur attachement à leur quartier et de leur volonté d’y vivre tranquillement.
La réunion a commencé par un bref rappel des différentes actions du collectif envers les pouvoirs publics, approuvées à l’unanimité par les membres présents.

La parole est aux habitants

Ils sont effarés par l’incapacité de la municipalité à améliorer un tant soit peu leur quotidien. Nombreux sont ceux qui pensent qu’ils sont abandonnés par les pouvoirs publics, d’autres ont souligné le manque d’effectifs de la police nationale. Tous sont convaincus que si les pouvoirs publics, Préfet, Municipalité, OPHLM, avaient réellement la volonté de régler le problème, il serait résolu en quelques jours.

La Capsulerie, plus que jamais zone de non-droit

Troisième cache d’armes découverte !
Le trafic ne se limite plus à la vente de drogues, aujourd’hui les trafiquants sont armés.
D’autres trafics tels que le vol sur commande des pièces automobiles, se greffent maintenant à côté du trafic historique. Si les narcotrafiquants ne sont pas poursuivis et condamnés, il n’y a pas de raison pour qu’ils ne continuent pas de plus belle et que d’autres trafics, en tous genres, se développent dans cette zone de non-droit.

À quand la fin du cauchemar ?

L’inquiétude est grandissante et le pire sans doute est à venir. Les habitants ressentent de plus en plus l’oppression exercée sur eux par ceux qui ont la mainmise sur le quartier. Tous souhaitent l’élargissement de l’action des pouvoirs publics nationaux, seuls à même de rétablir l’ordre républicain, s’ils en ont la volonté. Les habitants sont prêts à mobiliser autour d’eux pour des actions spectaculaires et ciblées, afin de peser médiatiquement.

Pourquoi ces actions médiatiques ?

Il est indispensable de se faire entendre et d’être relayé par les médias pour peser à la fois sur les pouvoir publics, le Préfet et la Municipalité. Or les promesses peu coûteuses que la Municipalité avait promises, il y a 9 mois n’ont pas été réalisées, sous prétexte d’un plan d’ensemble qui verra sans doute le jour dans les années futures !

Pourquoi pas tout de suite ?

Il faut que la Municipalité, sans attendre les subventions liées au QPV, agisse en fonction de la demande des habitants et non dans une perspective à long terme. Elle ne peut ignorer cette situation qui requiert un traitement d’urgence.

Décisions

Les actions en vue de réapproprier le quartier à ses habitants ont été décidées à la majorité des présents.
• Occupation du carrefour en bas de la Capsulerie
• Sit-in dans le hall de la mairie le soir du prochain conseil municipal et demande de prise de parole
• Action à la station Galliéni.
Un tract sera diffusé pour appeler à ces différentes manifestations.

Merci à tous ceux qui se sont déplacés, sans oublier les conseillers municipaux de l’opposition qui ont tenu à nous apporter leur soutien.
Il est regrettable, une fois de plus, qu’aucun élu de la majorité actuelle n’ait daigné s’intéresser aux problèmes des habitants de la Capsulerie.

Pour rejoindre ce collectif retrouvonsnotredignite@gmail.com

Qui sont-ils ?

Le collectif « Retrouvons Notre Dignité » est constitué d’habitants d’horizons différents qui en ont assez de l’oppression et de la relégation sociale qui leur sont imposées par tous ces trafics.

Ils ne veulent plus être des laissés-pour-compte. Dans un état de droit, les autorités ont le devoir et l’obligation d’appliquer la loi.
Nous, habitants du quartier Centre-Sud, ensemble, nous serons plus forts pour agir, proposer et intervenir à tous les niveaux de la municipalité jusqu’au plus haut de l’État.

 

Béton : Bagnolet prend la corde… 

Deux réunions importantes en matière d’urbanisme, c’est à dire en matière de  cadre de vie, de ce qu’est notre ville, se tiennent les 1 et 2 avril.

serap-reunionPublique-da223bb8 les-coutures-reunionPublique-d3565a25

Nous ne nous suffirons pas de cette démocratie-mascarade qui nous ferait avaler tous les projet déjà ficelés d’une majorité municipale qui signe les permis de construire et avalise des projets de promoteur, qu’elle voudrait ensuite présenter à la population pour lui faire croire que tout est encore possible… Mercredi et jeudi,  ensemble assurons-nous que les jeux ne sont pas faits…

La courses aux projets immobiliers ? À Bagnolet, elle reprend de plus belle. Et qu’il fut de courte durée …le suspens de l’orientation politique en matière d’urbanisme de la nouvelle municipalité. En totale continuité avec la précédente mandature, Tony Di Martino semble désormais rattraper le temps perdu en accordant permis sur permis, sans autres critères que la valeur foncière d’une ville très attractive pour les promoteurs. De mois en mois, on assiste médusé à une augmentation des prix au mètre carré  dont n’est bénéficiaire que …la promotion immobilière.. Sans aucune contrepartie pour les BagnoletaisPas besoin d’être devin, …il suffit de regarder : combien d’écoles sont prévues au regard des besoins actuels et futurs ? Pourtant, pourquoi ne pas plutôt définir une « densité raisonnée » au vu des différents quartiers, de leurs caractéristiques propres? Pourquoi cette course à la densification ? Ne pourrait-elle être mise en œuvre au regard de contextes spécifiques?   

Suite tragique pour une ville déstructurée

Poursuivre un développement urbain aussi sauvage et insensé est d’autant plus dramatique pour  notre cadre de vie à tousque cette ville est d’ores et déjà fortement déstructurée. Et si maltraitée depuis si longtemps, avec ces grands ensembles, la construction de l’échangeur, l’abandon de la rue Sadi Carnot, l’échec architectural de l’hôtel de ville et la médiocrité du projet de la Zac Benoit Hure,… Au point de se demander si cette maltraitance  ne serait pas devenue culturelle pour ceux qui la gouvernent ? 

Soyons nombreux à venir témoigner notre opposition à cette politique en participant cette semaine aux réunions publiques du 1er et du 2 avril, et à toutes celles qui suivront. Et à refuser cette fausse concertation, ce simulacre de dialogue démocratique, quand tous les permis sont déjà signés…

TOUS À LA MANIF LE 10 JANVIER 2015 à 10h30

Collectif « Retrouvons Notre Dignité »

TOUS À LA MANIF LE

 10 JANVIER 2015 à 10h30

 

De la Capsulerie à la Mairie

 

À l’appel du collectif « Retrouvons notre Dignité », rassemblement avec les élus, à 10h15 devant « le café des familles » pour réclamer à l’État, au Préfet, à la Région et à la Municipalité des moyens supplémentaires pour mettre fin aux trafics dans notre quartier.

 

NON À L’ABANDON DE NOTRE QUARTIER PAR LES POUVOIRS PUBLICS

TOUS DANS LA RUE LE 10 JANVIER 2015 POUR CRIER

 

Pour que « La Caps » redevienne un quartier comme les autres et pour que nos enfants aient un avenir autre, que celui qui leur est dévolu.

Capsulerie : les habitants prennent la parole

Le collectif « Retrouvons Notre Dignité »,  les associations CNL Robespierre et Les 2 Tours TH7-TH8, les syndicats de copropriétaires la Capsulerie et  l¹association Paille et Grain demandent une prise de parole lors du conseil municipal du 17 décembre…

cropped-10170797_279057442261346_808607769850297511_n1.jpg

Voici le courrier qu’ils ont adressé au maire de Bagnolet…

Bagnolet le 27 Novembre 2014

Mesdames et Messieurs les élu(e)s du Conseil Municipal de Bagnolet,
Veuillez trouver en copie ci-joint la demande de débat (que nous vous avons fait parvenir) au Conseil Municipal sur les problèmes d’insécurités liés au trafic de drogue à Centre Sud. Je vous demande, au nom de notre collectif, d¹intervenir d¹une part pour qu¹il y ait un véritable débat sur ce sujet à la séance du Conseil Municipal et d¹autre part pour nous permettre d¹avoir une prise de parole lors de
la séance du 17 décembre 2014.
Je vous prie de bien vouloir agréer, Mesdames et Messieurs les élu(e)s du Conseil Municipal de Bagnolet, l¹expression de ma haute considération,
Pour :
– le collectif « Retrouvons Notre Dignité »
– les associations CNL Robespierre et Les 2 Tours TH7-TH8
– les syndicats de copropriétaires la Capsulerie
– l¹association Paille et Grain