Archives du mot-clé projet

Bagnolet, ville hôtel ? 

Au conseil municipal du 8 avril, la dernière délibération était consacrée à la mise en place d’une servitude de sécurité pour l’évacuation des Mercuriales. L’occasion de découvrir la prochaine transformation des deux tours en hôtel (et peut-être de luxe !).

——————— 

Porte_de_bagnolet_skyline

 

« Le plus grand hôtel d’Europe », a annoncé fièrement le maire en proposant au vote cette délibération sur une servitude de sécurité dans les Mercuriales, qui ouvrait grand sur l’avenir et lamentation en équipement hôtelier de ces deux institutions de l’économie bagnoletaise.

Des mesures au coup par coup
——————————————-

Face à cette nouvelle, se pose d’abord un problème de méthode : le maire a refusé la révision du PLU, c’est à dire un débat public sur l’aménagement urbain et l’avenir de Bagnolet. Après cette déclaration on conviendra que le maire, s’il a certainement une stratégie pour la ville, …n’a aucune volonté de la partager, ni avec le conseil municipal, ni avec la population. Non, c’est au coup par coup que les mesures tombent, loin d’être anecdotiques et qui vont transformer en profondeur notre ville. Tirant sans doute à sa façon les leçons de l’échec de son prédécesseur et de ses annonces fracassantes, le maire a choisi lui l’opacité comme méthode de gestion. Inacceptable !

Quelle rentabilité ?
——————————————-

Par ailleurs, comment ne pas s’interroger sur l’avenir de ce genre d’établissement à l’heure de l’ « uberisation » et de l’économie circulaire (Airbnb). À n’en pas douter, des entreprises du BTP gagneront beaucoup d’argent avec ce chantier de reconstruction des Mercuriales. Mais après ? Comment ne pas s’interroger sur la rentabilité de ces hôtels. D’autant que dans la catégorie des palaces, si tel est le cas, la concurrence avec Paris sera rude. Et ce n’est pas la taxe de séjour au rabais instaurée par la municipalité, qui va convaincre les plus fortunés de traverser le périphérique !

1982099_279057452261345_648839887721916663_n

 

Bagnolet en monoactivité ?
——————————————-

Enfin, est-il sain de se concentrer à Bagnolet sur une seule activité économique ? Plus d’hôtels, c’est aussi moins d’autres activités. Si une de ces tours se vide prochainement de la MSA, l’autre accueille encore des entreprises et des centaines de salariés (dont nombre de Bagnoletais) qui seront délocalisés. Quant aux emplois de ces hôtels, gérés par des grands groupes, ils sont déjà pourvus…

Lettre ouverte aux Coutures

Nous publions volontiers une lettre ouverte d’une nouvelle association de citoyens des Coutures sur les projets immobiliers, envoyés aux élus de Dynamique Citoyenne, Mohamed Hakem, El Miloud Kanfoudi, Mandana Saieidi, Merouan Hakem, Christiane Pesci.

PLAN QUARTIERcoutures_reperage

Lire la lettre ici

 »

Madame, Messieurs,

Aujourd’hui nous faisons appel à la liste Dynamique Citoyenne face au simulacre de concertation que la mairie met en place concernant les projets immobiliers et d’aménagements engagés et prévus sur le territoire des Coutures, et plus largement sur le PLU à l’échelle de la Ville.

Malgré nos alertes et interventions lors des réunions publiques et conseils de quartier, nous voyons bien que la majorité n’a aucune volonté de mettre en place une véritable concertation.

Les habitants sont impliqués, force de proposition et résolument favorables à l’évolution de notre quartier… mais pas dans les conditions et la manière dont les choses se déroulent depuis des mois sur les sujets urbanistiques. Nous avons le sentiment que les projets sont déjà « pliés » et que nos remarques et interventions sont balayées d’un revers de main. A l’heure où je vous parle les écoles sont surchargées et délabrées, les équipements publics et les espaces verts ne correspondent pas aux attentes légitimes de la population, nos associations se battent pour obtenir quelques créneaux.

L’étude sur la carte scolaire sera rendue au dernier trimestre de cette année 2015…

Et pourtant les projets immobiliers et les permis de construire pleuvent sans prendre en compte la réalité du contexte (plus de 500 logements attendus sur les projets privés). Le PLU actuel permet de déposer des projets qui défigurent littéralement notre quartier, notamment avec des hauteurs inadéquates et le mépris du tissu urbain.

Le sujet du PLU et du PNRQAD sont cruciaux pour pouvoir réguler et maîtriser ce phénomène. Ce sont les leviers aux mains de nos élu(e)s. Et pourtant c’est bien là que la concertation et la démocratie locale sont les plus défaillantes. Le PLU doit absolument garantir le respect architectural et humain de notre quartier.

Concernant le PLU, alors que le comité de pilotage est en cours de réflexion, la présentation qui a eu lieu Salle des Malassis a été très décevante et les propositions insuffisantes.

Concernant le PNRQAD aux Coutures, le déni de concertation est flagrant et manifeste. Et pourtant c’est bien 8 millions d’euros de déficit du projet que la ville et EST ENSEMBLE devront payer si le projet est validé sous sa forme actuelle.

La dernière réunion publique sur le PNRQAD a montré l’hostilité unanime de la population. En réalité, un seul lot – FERRY – justifie réellement l’intervention de la puissance publique. Les deux autres lots Robespierre et Etienne Marcel sont des gouffres financiers alors que ces derniers :

• ne requièrent aucun relogement (pas de famille occupant des lieux dégradés)

• offrent des parcelles en parfait état avec des activités existantes qui vont être acquis chèrement (???)

• certains propriétaires sont prêts à rénover leur patrimoine, pourquoi racheter ces parcelles ?

Force est de constater qu’une partie du PNRQAD ressemble fort à une opération immobilière qui sera « offerte » à un futur promoteur, et ce, aux frais du contribuable. Le rythme imposé n’a pas de sens. Pourquoi précipiter les choses et bafouer le temps d’échange, d’écoute et d’ajustements du projet ?

Nous demandons donc une véritable concertation sur le sujet, avec des documents et des chiffres précis, des ateliers de travail ? un comité de pilotage ?

La mobilisation et la contestation s’organise et la population se réunit ce soir à 19h30 au café La Liberté.

Nous connaissons votre engagement pour la mise en place d’une réelle concertation avec les habitants qui ont été sensibles à vos promesses électorales et nous sommes nombreux à vous avoir fait confiance lors des municipales.

Aussi, nous pensons qu’il serait urgent et important de vous rencontrer et d’engager le  dialogue.

Pourrions-nous convenir d’une rencontre prochainement ? Merci.

Les membres de l’Association pour le Renouveau et la Revalorisation de Bagnolet

« 

Béton : Bagnolet prend la corde… 

Deux réunions importantes en matière d’urbanisme, c’est à dire en matière de  cadre de vie, de ce qu’est notre ville, se tiennent les 1 et 2 avril.

serap-reunionPublique-da223bb8 les-coutures-reunionPublique-d3565a25

Nous ne nous suffirons pas de cette démocratie-mascarade qui nous ferait avaler tous les projet déjà ficelés d’une majorité municipale qui signe les permis de construire et avalise des projets de promoteur, qu’elle voudrait ensuite présenter à la population pour lui faire croire que tout est encore possible… Mercredi et jeudi,  ensemble assurons-nous que les jeux ne sont pas faits…

La courses aux projets immobiliers ? À Bagnolet, elle reprend de plus belle. Et qu’il fut de courte durée …le suspens de l’orientation politique en matière d’urbanisme de la nouvelle municipalité. En totale continuité avec la précédente mandature, Tony Di Martino semble désormais rattraper le temps perdu en accordant permis sur permis, sans autres critères que la valeur foncière d’une ville très attractive pour les promoteurs. De mois en mois, on assiste médusé à une augmentation des prix au mètre carré  dont n’est bénéficiaire que …la promotion immobilière.. Sans aucune contrepartie pour les BagnoletaisPas besoin d’être devin, …il suffit de regarder : combien d’écoles sont prévues au regard des besoins actuels et futurs ? Pourtant, pourquoi ne pas plutôt définir une « densité raisonnée » au vu des différents quartiers, de leurs caractéristiques propres? Pourquoi cette course à la densification ? Ne pourrait-elle être mise en œuvre au regard de contextes spécifiques?   

Suite tragique pour une ville déstructurée

Poursuivre un développement urbain aussi sauvage et insensé est d’autant plus dramatique pour  notre cadre de vie à tousque cette ville est d’ores et déjà fortement déstructurée. Et si maltraitée depuis si longtemps, avec ces grands ensembles, la construction de l’échangeur, l’abandon de la rue Sadi Carnot, l’échec architectural de l’hôtel de ville et la médiocrité du projet de la Zac Benoit Hure,… Au point de se demander si cette maltraitance  ne serait pas devenue culturelle pour ceux qui la gouvernent ? 

Soyons nombreux à venir témoigner notre opposition à cette politique en participant cette semaine aux réunions publiques du 1er et du 2 avril, et à toutes celles qui suivront. Et à refuser cette fausse concertation, ce simulacre de dialogue démocratique, quand tous les permis sont déjà signés…

Le 101, taille XXL

101 anatole france

Le 6 novembre dernier, la municipalité avec le bailleur social LOGIREP a présenté son « nouveau » projet pour le 101 rue Anatole France
La précédente municipalité projetait déjà de densifier ce site.
Un projet qui soulève de nombreuses questions que nous souhaitons partager avec les habitants du quartier du Plateau et de tout Bagnolet.

Ce qui change

Une rénovation des appartements (électricité, sanitaires) ainsi que la peinture des parties communes est prévue. C’est un point important et positif pour une cité laissée dans un état de quasi abandon depuis des années. La question des augmentations de loyers, habituelles dans ce genre d’opérations, n’a pas été évoquée : seront-elles supportables pour les habitants actuels ou conduiront-elles à un changement de population ?

101 anatole france4

Un local de 260 m² pour l’antenne Anatole France du centre de quartier, là aussi, c’est un point positif par rapport aux locaux petits et indignes (un ancien appartement) dans lesquels est installée l’antenne. Cela pose quand même la question du personnel, la tendance étant plutôt à la réduction d’effectifs à la mairie de Bagnolet.

Ce qui ne change pas :
la taille du projet

Il y a aujourd’hui 100 logements sociaux au 101 rue Anatole France. Le projet va doubler la mise en rajoutant 50 logements sociaux et 50 autres en accession à la propriété. C’est une densification importante à l’échelle de cette cité et du quartier. Pour situer, il y a sur le trottoir en face, le 82 rue Anatole France, une autre cité ancienne et dégradée. Et juste derrière le 101, à Romainville, une ancienne cité de la ville de Paris… Densifier une zone urbaine déjà bien dense va-t-il dans le sens de l’amélioration de la qualité de vie des habitants ? Dans le quartier, il y a déjà beaucoup de logements et quasiment pas d’espace public. Cette tendance « cité dortoir » va encore être renforcée.

101 anatole france 3

Cette densification aurait aussi de lourdes conséquences pour la circulation et le stationnement, ainsi que pour l’école Jaurès. La rue Anatole France est à sens unique et son accès se fait par d’autres petites rues situées sur le territoire de Romainville. Le stationnement va devenir payant pour les habitants du 101 (locataires anciens et nouveaux et copropriétaires) ; il y a fort à parier qu’une partie du stationnement va se reporter dans la rue Anatole France et dans les rues voisines déjà bien encombrées. Enfin l’école Jaurès est déjà saturée : en maternelle, une classe est installée dans un algéco dans la cour depuis …2006 ! Et d’autres constructions nouvelles vont être livrées bientôt.

Quelle vision globale de l’aménagement du quartier –en lien avec la révision du PLU promise-, quelle répartition des enfants dans les écoles de Bagnolet –l’étude est promise aussi- ? Il est à craindre qu’une fois encore, on mette la charrue avant les bœufs, pour réaliser coûte que coûte un projet.

101 anatole france 2

Ce qui ne change pas : la méthode

La réunion de concertation a lieu le 6 novembre, le permis de construire serait déposé fin novembre et les travaux devraient démarrer en janvier. Si la municipalité veut bien ouvrir le débat sur le ravalement des façades (et sans doute la couleur des peintures), l’essentiel du projet (et en particulier sa taille) est bouclé. La réunion de présentation du projet avait lieu loin du 101 et l’assistance était très majoritairement composée d’élus, de membres du personnel de LOGIREP et de la commune.
La prochaine fois, ce sera au 101, a promis le maire…

 

Pour en savoir plus, aller sur le blog quartier du plateau http://quartier-plateau-bagnolet.com/