UP Bagnolet  » La parole est à nous »

UPBagnolet_mai_juin_2015_mail_Page_1 UPBagnolet_mai_juin_2015_mail_Page_2 UPBagnolet_mai_juin_2015_mail_Page_3 UPBagnolet_mai_juin_2015_mail_Page_4

Enfin disponible le nouveau programme du prochain cycle  de rencontres qui a pour thème  » la parole est à nous »

programme de l’UP Mai/Juin

Les événements de janvier dernier (massacres de Charlie Hebdo et de la porte de Vincennes) ont suscité une énorme émotion. Chacun l’a ressenti à sa façon. Après un premier moment d’appel à l’unité, à la tolérance, la compréhension et la solidarité, on observe des manifestations de repli sur soi, de suspicion et de peur de l’autre. Comme souvent depuis trente ans, les quartiers de banlieue ont été l’objet de multiples fantasmes, relayés par les médias, qui aggravent encore les fractures.
L’université populaire de Bagnolet a pour but de permettre des échanges argumentés, sereins et si possible joyeux autour des questions de société les plus importantes. Quatre mois après les attentats, le temps est venu de nous retrouver pour parler de ce qui s’est passé en janvier, mais aussi de nous écouter les uns les autres, d’apprendre à nous connaître et à nous comprendre, en espérant pouvoir en tirer des leçons pour aller vers une société fondée sur la tolérance et le respect de chacun.

Mai –  juin :
4 dates à retenir

 

JEUDI 28 MAI
19 H-21h, Centre Guy Toffoletti,
43, rue Charles-Delescluze
« SE PASSER LE BÂTON DE PAROLE AVEC UN ARBRE À PALABRES MUSICAL »
Mené par l’artiste André Ze Jam Afane, l’arbre à palabres, s’inspirant de la tradition du règlement des conflits dans les villages en Afrique noire, propose de donner la parole aux personnes en les initiant à l’écoute, confrontant les points de vue, les sensibilités et les idées. La case à palabre est une invitation à l’éducation citoyenne et au désir de vivre ensemble, par le plaisir de l’écoute, le jeu de l’argumentation, l’improvisation et la composition poétique et musicale.
Entrée libre.
JEUDI 4 JUIN
19h-21h, Centre Guy Toffoletti,
43 rue Charles-Delescluze
« LES RELIGIONS DANS LA CITÉ »
Discussion animée par Philippe Merlant, Journaliste, fondateur des «Reporter Citoyens» et de l’Upic (Université populaire pour une information citoyenne), et Emmanuel Dockès, Professeur de droit à l’Université de Nanterre.
Les attentats de janvier ont exacerbé les tensions et les crispations de la société française sur la question des religions et leur place dans la vie publique. Pour sortir des clivages et déconstruire les préjugés, nous vous invitons à un échange et une réflexion commune, dans un climat de confiance.
Entrée libre.
MERCREDI 11 JUIN
19h-21h, Centre de quartier des Coutures,
37 rue Jules Ferry,
« ALGÉRIE-FRANCE : COMPRENDRE LE PASSÉ POUR CONSTRUIRE L’AVENIR »
Danielle Michel-Chich, Journaliste, essayiste et traductrice, viendra parler de son livre Lettre à Zohra D, sur la mémoire et les blessures franco-algériennes.
En septembre 1956, à l’âge de 5 ans, Danielle Michel-Chich a été victime de l’attentat du Milk Bar à Alger, dans lequel elle a perdu une jambe, et sa grand-mère. Un demi-siècle plus tard, elle a voulu écrire une lettre ouverte à la jeune femme qui avait posé la bombe. Sans colère ni rancoeur, elle cherche à comprendre et propose de réconcilier les mémoires, en évoquant un passé commun.
Entrée libre.

SAMEDI 20 JUIN

16h-18h, Médiathèque de Bagnolet, 1 rue Marceau, Bagnolet
« ÉCOUTER LA PAROLE DES ANCIENS »
Échanges avec avec les participants de l’exposition : «Moi aussi j’ai été jeune mais vous ne le voyez plus» menés par la photographe Nathalie Rouckout et la cinéaste Corinne DardéPour Nathalie Rouckout, il s’agit «d’abord d’un hommage, d’une ode photographique à nos Anciens. A la parole enfouie, à ce qui doit être transmis, à ceux et celles d’un certain âge, auprès desquels on a dû mal à imaginer qu’ils aient pu avoir une jeunesse, une histoire, un métier, une vie amoureuse. Parce que le temps a effacé sur leur visage les marques de la jeunesse et parce que le temps se fige dans l’esprit des gens. Surtout dans notre société, notre culture».

Entrée libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *